MODE

Qu’est-ce que le cuir vegan ?

Avec la monté en puissance du mode de vie vegan et la prise de conscience écologique de ces dernières années, le cuir vegan fait de plus en plus parler. Mais qu’est-ce que ce cuir qui ne nuit pas de la vie animale ? Voici quelques éléments de réponses.

Dans cet article

  1. Qu’est-ce que le cuir vegan ?
    1. La réglementation autour du cuir
    2. Cuir vegan vs Cuir végétal
  2. Les différents types de cuir vegan
  3. Cuir vegan, une alternative écologique ?

Qu’est-ce que le cuir vegan ?

Le cuir vegan est une appellation regroupant un grand nombre matière d’origine naturelle ou synthétique. Ces matières, bien que n’étant pas issues du monde animal, ont l’aspect du cuir, même si elles n’ont rien en commun, ni la provenance ni le processus de fabrication, avec le cuir d’origine animal.

En accord avec le mode de vie vegan, cette matière est donc 100% libre de l’exploitation animal.

La réglementation autour du cuir

Légalement, l’appellation cuir vegan est d’ailleurs soumise à controverse. Le cuir est, en effet, un terme soumis à la réglementation et protégé par le décret n°2010-29 du 8 janvier 2010. Ce décret définit le cuir comme « le produit obtenu  de la peau d’un animal au moyen d’un tannage ou d’une imprégnation conservant la structure naturelle des fibres de la peau et ayant conservé tout ou partie de sa fleur« . Le texte va même plus loin et encadre l’utilisation du mot cuir, l’interdisant pour « toute autre matière que celle obtenue de la peau animale« .

Au regard de ce décret, l’appellation cuir vegan est illégale puisqu’elle regroupe des alternatives au cuir provenant de peaux animales.

Cuir vegan vs Cuir végétal

Avant de poursuivre, il est également important de clarifier la différence entre le cuir vegan et le cuir végétal. En effet vegan de ne veut pas dire végétal (ni naturelle), et végétal ne veut pas dire sans matière animale.

La cuir végétal mérite légalement ce nom puisqu’il est issu d’une peau animale tannée avec des végétaux (plantes, écorces, etc).

Le cuir vegan, sans tenir compte de la dimension légale, fait référence à tous les « cuirs » artificiels qu’ils soient naturels ou synthétiques. Le skaï, ou simili-cuir, par exemple, est considéré comme une matière vegan, mais n’a rien de naturel.

Les différents types de cuir vegan

Contrairement au cuir qui ne provient que la peau des animaux, la version vegan peut être composée à partir d’une grande de matières synthétiques ou végétales.

Le simili-cuir

Le simili-cuir est une matière synthétique visuellement proche du cuir. Regroupant un ensemble de matières, le simili-cuir possède des caractéristiques supérieures à celles du cuir. C’est l’une des premières alternatives au cuir animal.

Ce premier type de cuir vegan s’obtient par un mélange de plastifiant issu de l’industrie du pétrole, de vinyle en poudre et de colorant. Par ce premier exemple, on réalise facilement que l’alternative vegan au cuir n’est pas forcément naturelle ni respectueuse de l’environnement.

Le synthétique peut cependant être recyclé pour entrer dans le composition d’élément en matière vegan comme l’a fait Stella McCartney avec Adidas et sa Stan Smith Vegan.

stan smith cuir vegan

Le liège

Issu de l’écorce du chêne, l’utilisation du liège est également en pleine expansion dans l’industrie du cuir vegan. Souple et résistante, cette matière est directement extraite de la partie externe de l’écorce de l’arbre sans dérager sa croissance.

Le pinatex

Créé par Carmen Hijosa, le pinatex se compose de feuille d’ananas qui permettent de produit un cuir vegan écologique, robuste et abordable. Le pinatex présente l’avantage de pouvoir être teint, mais également traité pour obtenir des épaisseurs et des textures différentes. Hugo Boss, avait utilisé le pinatex pour sa collection de sneakers vegan en 2019. Puma avait également édité une version vegan de son célèbre modèle Suède.

Sneaker vegan hugo boss

Le muskin

Autre innovation européenne, c’est cette fois un champignon qui est utilisé par un laboratoire italien pour créer le muskin, un cuir de champignon 100% biodégradable.

D’autres éléments végétaux peuvent être utilisés comme les résidus de la viticulture permettant la conception d’un « cuir de raisin » ou encore l’eucalyptus.

Cuir vegan, une alternative écologique ?

Même si son impact sur la vie animal n’est plus à prouver, l’alternative vegan au cuir pose tout de même problème. En effet, la majorité des productions restent à base de produits synthétiques, issus de l’industrie pétrolière.

On peut donc se poser la question de l’impact écologique de cette tendance. Même si certaines marques vont produire du cuir issus de végétaux, ces productions ne seront pas accessibles à toutes les bourses et la grande majorité des produits vendus sera donc issue des dérivés de pétroles pas très écologiques.

Protéger directement les animaux en arrêtant le cuir, ou indirectement en protégeant la planète (tout en restant conscient de la cruauté de certaines industries envers les animaux), ça sera à toi de faire ton choix.