SANTE

Perdre du poids grâce au fasting et au jeûne intermittent

jeûne intermittent 16h fasting

Après les fêtes et la troisième part de bûche en trop, beaucoup de personnes décident de faire un petit régime histoire de bien commencer l’année et pour plaisir de prendre des résolutions qu’elles ne tiendront pas. Pourquoi ? Parce qu’un régime c’est chiant. Et si tu oubliais le régime pour te mettre au jeûne intermittent ?

Dans cet article

  1. Qu’est ce que le jeûne intermittent ?
  2. Comment pratiquer la fasting ?
    1. Le fasting, jeûne de 16h
    2. Comment manger les jours de jeûne ?
  3. Perte de poids et jeûne intermittent
  4. Avantages du jeûne partiel sur la santé
  5. Contre-indication du régime fasting

Qu’est ce que le jeûne intermittent ?

Bien plus qu’un régime, le jeûne intermittent est une méthode de perte de poids basé sur la diminution de l’apport calorique. Cette réduction calorique est rendu possible par la mise en place d’une période de jeûne partiel organisé sur une semaine.

Le fasting est un type de jeûne partiel très populaire actuellement. Il consiste en une réduction de la période de prise alimentaire. Sur les 24h d’une journée, seulement 8 seront consacrés au repas. Les 16h suivantes seront consacrées à un jeûne. Pour être claire, tu sautes un repas mais pas n’importe lequel !

Livre fasting, jeûne intermittent JB Rives

Comment pratiquer le fasting ?

Le jeune de 16h, est super simple à mettre en place et est beaucoup moins contraignant qu’un régime classique et donc plus facile à tenir. La première étape consiste à choisir quel repas tu vas sauter. Petite déjeuner ou diner sont tes deux seuls choix.

Le fasting, jeûne de 16h

Le jêune de 16h consiste se priver de nourriture durant 16h avant de manger de nouveau. L’idée est donc ici de prendre, par exemple son dernier repas le soir à 20 et de ne manger que le lendemain à 14h. Tu devras donc sauter le petit déjeuner. Une autre solution est de prendre une collation vers 16h – 17h puis de sauter le repas du soir et de ne plus manger jusqu’au lendemain matin vers 7h – 8h en fonction de l’heure de ta collation. Pourquoi me diras-tu ? Parce que la science le dit pardi !

En effet des études menées en 2016 ont montré que restreindre la durée de la prise alimentaire et jeûner durant 16h permettait, non pas de maigrir plus, mais de maigrir mieux. Ce jeûne partiel permet d’augmenter la perte de gras tout en limitant la perde de masse musculaire. Tu perds le bidon, mais gardes les biscotos

Comment manger en période de jeûne ?

Un seul mot : normalement ! Mise à part le repas en moins, la méthode de fasting n’impose pas de restriction alimentaire. Attention cependant, si tu profites de tes 8 heures d’alimentation pour vider une boite de bonbons et te faire 3 fast food, tu risques de ne pas perdre de poids. Il est quand même conseillé de ne pas abuser des sucre et des féculents.

livre le jeûne intermittent Petra Brach

Perte de poids et jeûne intermittent

Comme toute technique de restriction alimentaire le fasting a une influence sur la perte de poids et bien plus encore. Les études menées sur le jeûne intermittent montrent une perte de graisse abdominale supérieure de 4 à 7% en comparaison avec un régime classique. Le fasting a aussi l’avantage de limiter la perte musculaire, mais également d’améliorer la régulation de l’appétit, du cholestérol et du sucre dans le sang.

Avantages du jeûne partiel sur la santé

  • réduction de l’insuline;
  • perte plus importante de la graisse abdominale;
  • conservation de la masse musculaire;
  • réduit les risques de cancer;
  • baisse des allergies et de l’asthme;
  • réduction des inflammations;
  • stimulation des défenses immunitaires;
  • réduction des risques de maladie cardiovasculaires;

Contre-indication du fasting

Comme beaucoup de régime, le jeûne intermittent 16h doit être pratiqué avec précaution. Pour certaines personnes, cette pratique doit être suivie par un avis médical. Les personnes souffrantes de trouble alimentaire, d’hyperthyroïdie, de démence ou d’insuffisances rénales ne devraient pas pratiquer le fasting. Il en est de même pour les femmes enceinte. De même, si tu suis un traitement, pense à demander l’avis de ton médecin avant de te lancer dans la pratique du jeûne.