LIFESTYLE

Tout savoir sur la fabrication du whisky

fabrication du whisky

Si tu aimes le whisky et que tu veux en savoir un peu plus sur ce spiritueux, tu es au bon endroit. Aujourd’hui, on te dévoile le processus de fabrication du whisky et tu pourras, au passage, distinguer le single malt du whisky de grain.

Dans cet article

  1. Single Malt vs Whisky de grain
  2. Comment est fabriqué le whisky ?
    1. L’étape du maltage
    2. Le broyage de l’orge
    3. La fermentation
    4. La distillation
    5. La mise en fut

Single Malt vs Whisky de grain

On peut distinguer deux types de whisky variant dans leur processus de fabrication, mais aussi dans leur composition :

  • le single malt, créé à partir d’orge et nécessitant de passer par l’étape de maltage;
  • le whisky de grain,  qui se fabrique à partir de grains non-maltés (orge, maïs, seigle, etc). Ici, les grains trempés sont chauffés afin de transformer l’amidon en sucre et permettre le processus de fermentation indispensable à la production d’alcool.

Comment est fabriqué le whisky ?

Le whisky est fabriqué à partir de grains (maltés ou non) broyés et mixés à de l’eau. Le mélange est ensuite enrichi de levure pour entraîner la production d’alcool avant d’être distillé. L’alcool est ensuite dilué et mis en fut pour minimum 3 ans avant la mise en bouteilles.

L’étape du maltage dans la fabrication du whisky

Le maltage est une étape capitale dans la fabrication du whisky single malt puisqu’elle va permettre la production d’alcool.

Après les moissons, les grains d’orge sont trempés 2-3 jours dans de l’eau puis étalés sur un sol de béton durant une à deux semaine. Durant cette période, les grains humides vont germer et être brassés afin que l’enzyme sécrété lors de la germination puisse permettre la transformation de l’amidon en sucre.

La germination est ensuite stoppée par un séchage réalisé dans des tambours au sein desquels la température est contrôlée par un courant d’air chaud. Les grains de malt passent ensuite au-dessus d’un feu pour finir le séchage. Durant cette étape de la fabrication du whisky, les grains vont s’imprégner de l’arôme du bois utilisé pour le feu.

Le broyage de l’orge

Une fois l’orge sec et la germination stoppée, les grains maltés sont broyés et transformés en « Grist ». L’orge broyé est ensuite mixé avec de l’eau chaude dans des cuves, puis filtré pour donner un liquide sucré appelé Wort qui servira aux prochaines étapes de fabrication du whisky.

distillation du whisky

La fermentation

Commence alors l’étape qui permettra la production d’alcool. Après refroidissement, le wort est versé dans des cuves d’acier ou de bois et mélangé à de la levure. En se nourrissant du sucre, les levures vont produire du CO2 et de l’alcool et produit le Wash.

La distillation

Le wash est ensuite distillé dans un alambic à chauffe direct en cuivre. Il est chauffé à 80°C, point d’ébullition de l’alcool. Les vapeurs passent ensuite dans un compartiment plus frais et se condensent pour redevenir liquide.

Ce liquide subit une seconde distillation pour atteindre une concentration d’alcool de 70-75°. A cette étape de la fabrication du whisky, de l’eau pure est mélangée à l’alcool pour le ramener à 64°.

whisky mis en fut

Dernière étape de fabrication du whisky : la mise en fut

L’alcool est alors transvasé dans des fûts en chêne pour le laisser mûrir. Afin de mériter le nom de whisky, l’alcool devra rester au minimum 3 ans de son fût. Quand il a maturé, le whisky est à nouveau dilué pour atteindre le degré d’alcool voulu et mis en bouteille.